Entrez votre adresse Email :
Preview | Powered by FeedBlitz
Ma Photo

Profil TypePad

Être informé de mon activité. Suivez-moi sur mon profil.
Blog powered by Typepad
Membre depuis 05/2005

Blogs recommandés

  • A toi l'honneur !
    Vie politique en Socialie, coups de gueule, clins d’œil, satisfecit, politique...
  • Association pour la sauvegarde et l’expansion de la langue française (Asselaf)
    Son but : améliorer l’enseignement de la langue française, assurer son expansion et son rayonnement
  • Bescherelle ta mère
    Bescherelle ta mère - On t'apprend à parler français, putain !
  • Bout de fil
    Cette blogueuse s'annonce "passionnée de broderie", mais elle brode plutôt sur l'actualité, et bien.
  • Ceux qui aiment Eric Zemmour
    Eric Zemmour, polémiste courageux. Deux semaines après l'arrivée de Hollande à la présidence est annoncée la suppression de sa rubrique matinale sur RTL. Le grand et peu glorieux nettoyage de printemps socialiste remet en place la pensée correcte à coups de balai.
  • Chroniques désabusées
    Je me trouve fort bien de l'absence des gens que je n'aime pas.
  • Dire, ne pas dire
    Conseils de l'Académie française
  • Foire Aux Questions (FAQ) sur l'islam
    "Beaucoup de chrétiens et de musulmans tordent le sens des écritures dont ils se réclament. Ce site a pour but d'aider tous ceux qui cherchent Dieu dans les textes révélés."
  • Fromage Plus, le moisiblog
    Critiques réactionnaires du XXIe siècle. "Dura Moisiblog, sed Moisiblog"
  • Hashtable
    "Petites chroniques désabusées d'un pays en lente décomposition" : l'un des blogs politiques anti-socialistes parmi les plus fréquentés et les plus influents, mérite notre soutien.
  • Hérodote
    La référence des passionnés d'Histoire
  • A droite, fièrement !
    Par l'auteur du blog désormais caduc "Je suis stupide, j'ai voté Hollande", ce nouveau blog, en juin 2017, est voué à la défense des valeurs de droite
  • Justice au singulier
    Le blog de Philippe Bilger, jusqu'à 2011 avocat général à la cour d'assises de Paris. Bilger souffre d'antisarkozysme primaire et il est un admirateur inconditionnel de Marie-Ségolène Royal... vous voyez le genre de bonhomme !
  • L'observatoire de l'islamisation
  • L'observatoire de la christianophobie
    Le site francophone de référence sur l'ensemble des actes de persécution anti-chrétienne, en France et dans le monde.
  • La gauche m'a tuer
    "1er média d'opinion de droite"
  • La plume à gratter
    "Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux." La Boétie
  • La voie de l'épée
    Blog de Michel Goya, rédacteur de la revue Guerre & Histoire - Stratégies militaires
  • Langue sauce piquante
    Le blog des correcteurs du journal Le Monde. Enfin un blog garanti sans fautes, qui nous explique notre langue, ses origines, ses originalités, sa ponctuation, sa conjugaison, son subjonctif. Tout ce qu'on aime.
  • Le blog de Didier Goux
    Traité d'homme de droite par toutes sortes d'imbéciles
  • Le film du jour
    Fiches, critiques, commentaires sur les films aux titres étranges, rigolos, abscons, débiles... les nanars, les pépées, ciné-glouglou, les énigmes, les bogoss, les claps de fin...
  • Le Lensois normand
    Tout sur Lens... et autres choses. Une "mine" d'informations sur ma bonne ville de Lens.
  • Le plouc émissaire
    Moments d'humeur en pataugeant au bac à sable des morts-vivants... "Avant de consulter ce blog ou ses liens, nous vous conseillons de vérifier que vous êtes à jour de vos rappels de vaccins."
  • Lenonce
    Tout ce qui nous énerve, tous ceux qui nous énervent, c' est ici et nulle part ailleurs, blog tenu à deux mains par Géronte et Lenonce (les beaux de Provence)
  • Liberté d'expression, le blog d'Ivan Rioufol
    Ce blog veut être celui de la liberté de la parole et de la confrontation des idées (Ivan Rioufol, éditorialiste au Figaro)
  • Matière de France
    Le blog de Rémi Usseil, consacré aux chansons de geste
  • Maxime Tandonnet
    Ancien conseiller de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur et à l’Élysée, il a écrit plusieurs ouvrages historiques et d'actualité. Il fut accusé d'avoir co-rédigé le discours de Grenoble de Sarkozy (30.07.2010).
  • Méchant réac !
    Blog pour les conservateurs qui aiment le progrès
  • Shimrod
    "Quand je n'ai rien à dire, je veux que tout le monde le sache"
  • Site officiel de la commune de Voizon
    FICTION DELIRANTE -- "Couchée entre la Dreune et la Viaine, toutes deux confluents de l’Auron, érigée à moins de 80 km de Décize, Voizon, technopole médiévale tournée vers le futur, a su faire rimer gastéropode (son emblème) avec iPod (pour une certaine idée de la modernité). Je vous préviens, c'est du pur délire." Hélas c'est du passé, puisque ce site jadis riche, dense et replet s'est ratatiné soudain en octobre 2007 en blog étriqué où l'on peut cependant encore déguster quelques reliefs du festin pour amateurs barjots qu'il fut. J'ai fait virtuellement retraite une semaine à Voizon en mai 2007 afin d'habiter ma fonction d'électeur sarkozyste décomplexé.

« La Manif Pour Tous... pas vraiment pour tous (faut pas pousser, merde !) | Accueil | Le MP3 de la semaine 45 (Jacques Brel - La bière) »

Commentaires

Le Nain

Lors de la nomination de ce ministre, not'bon maître avait le choix entre deux personnes. Un homme dont j'ai oublié le nom, mais dont la presse disait que c'était un spécialiste reconnu du droit du travail aussi bien par les syndicats que par les patrons. Il y avait aussi une femme spécialiste de rien, pur apparatchik du parti rose, dont le nom évoquait la diversité en oubliant que sa mère est bretonne, qui n'a jamais travaillé de sa vie et encore moins dans le privé dont elle ignore tout, mais en lui donnant des leçons pour gérer leurs affaires.

Que croyez vous qu'il arriva ? Il fallait respecter un quota de femmes et un quota de pseudo diversité, alors on nomma l'incompétente et on laissa le spécialiste à ses chères études.

Notre Flanby n'a même pas remarqué que le quota d'incompétents était largement pourvu, à commencer par lui.

Françoise Giroud a déclaré un jour" La femme serait vraiment l'égale de l'homme le jour où, à un poste important, on désignerait une femme incompétente." Elle peut se réjouir dans sa tombe, c'est fait.

Arthourr

"Françoise Giroud a déclaré un jour" La femme serait vraiment l'égale de l'homme le jour où, à un poste important, on désignerait une femme incompétente." Elle peut se réjouir dans sa tombe, c'est fait."
Mille excuses, mais j'ai l'impression que "c'est fait" depuis longtemps. Au moins depuis Edith Cresson.

Robert Marchenoir

Franchement, je crois que tout le bruit médiatique fait autour de cette affaire incrimine avant tout a) les journalistes français, b) les Français eux-mêmes. Et certainement pas Myriam El Khomri.

Tout d'abord parce que Jean-Jacques Bourdin ment, et la totalité des journalistes avec lui : El Khomri a correctement répondu à sa question. Dès le début.

Tout de suite après l'aboiement malveillant de Bourdin, qui se faisait passer pour une question journalistique légitime, elle a dit : trois.

Soit exactement la même réponse que l'examinateur auto-proclamé Bourdin lui a livrée à la fin de l'échange, en prétendant qu'elle l'ignorait.

Bon, Bourdin a annoncé qu'un CDD pouvait être renouvelé deux fois, alors que la ministre a dit trois fois, mais il est évident, si l'on est de bonne foi, que cette dernière voulait dire : un employeur peut signer trois CDD successifs.

Entre parenthèses, vu les fautes énormes et les approximations grosses comme des maisons que les journalistes français s'autorisent quotidiennement dans le fond comme dans la forme, il serait vraiment malhonnête, de leur part, de reprendre un ministre sous prétexte qu'il a fait l'amalgame entre un nombre de renouvellements et un nombre tout court.

Je m'empresse de préciser que trois (ou deux, selon le point de vue adopté) est la réponse correcte selon Jean-Jacques Bourdin, ce qui ne saurait en aucune manière constituer une garantie.

A première vue, d'ailleurs, c'est Jean-Jacques Bourdin qui ne sait pas ce dont il parle, puisque la réponse correcte est plusieurs centaines.

C'est en effet le nombre de CDD successifs que différentes branches de l'Etat s'autorisent à signer à leurs esclaves -- pardon, à leurs employés. Est-ce prévu par le code du travail ? Je n'en sais rien, et cela n'a aucune importance.

Ce qui compte, c'est que c'est l'Etat qui fait la loi, et s'essuie les pieds sur le code du travail quand c'est lui qui est concerné. Le fait que certaines de ses victimes aient, parfois, réussi à le faire condamner en justice pour de tels agissements ne change rien à l'affaire.

D'autre part, ça m'étonnerait bien que cette règle des trois CDD successifs maximum, qui résumait l'était du droit lorsque j'étais dans les langes, soit encore en vigueur. Vu les centaines de "réformes" aussi définitives qu'éphèmères qui s'empilent les unes sur les autres, vu les innombrables exceptions, exceptions aux exceptions et réformes des exceptions pour satisfaire d'autres clientèles électorales qui réclament à leur tour leur petite exception, il serait bien surprenant qu'il n'y ait pas, non pas une, mais cinquante règles différentes sur le nombre possible des CDD successifs.

Règles auxquelles Jean-Jacques Bourdin ne connaît rien, pas plus que son invité du jour, malgré toute son arrogance.

Et c'est là le plus important : on s'en fout, que le ministre du travail ne connaisse pas par coeur les centaines de pages du code du travail et de la jurisprudence associée concernant les CDD.

Il n'y a que l'incroyable cuistrerie et l'ahurissante mesquinerie propres à la mentalité française, et donc par voie de conséquence aux journalistes français, ce détestable acharnement à piéger les gens de façon malhonnête dans le but de les humilier, au lieu de rechercher sincèrement la vérité, qui puissent conduire à la répétition, jusqu'à l'écoeurement et depuis que le monde médiatique français existe, de tels incidents.

Quand un journaliste "vedette" ne connaît rien à rien, n'a aucune idée d'interview et se révèle trop paresseux pour travailler, il se dit : tiens, je vais niquer un politicien aujourd'hui.

Alors il consulte le "spécialiste" de sa rédaction, ou simplement Google, et "prépare" une question-piège, puisqu'il est incapable de préparer une authentique interview (ce qui réclame, naturellement, beaucoup plus de travail).

Bien entendu, le politicien, dans cette relation asymétrique, se fait systématiquement avoir, puisqu'il ne peut pas passer son temps à préparer l'oral de l'ENA à chaque fois qu'il se rend à une interview.

C'est ainsi que depuis plusieurs décennies, les Français font mine de s'indigner parce que les hommes qui les gouvernement :

- Ne connaissent pas le prix de la baguette de pain (celle-là a fait beaucoup d'usage) ;

- Ne connaissent pas le prix du ticket de métro (du métro parisien, notez bien ; les journalistes nationaux ignorent jusqu'à l'existence de métros en province) ;

- Ne connaissent pas le nombre exact de nos sous-marins nucléaires ;

- Ne connaissent pas le pourcentage de la production d'électricité provenant du nucléaire ;

- Ne connaissent pas le nombre de CDD successifs autorisé par le code du travail.

Et j'en oublie sûrement.

En somme, à en croire les journalistes français, et les Français qui les suivent dans leur logique infantile, un bon politicien, c'est une encyclopédie sur pattes qui a réponse à tout.

Le Français n'est jamais sorti de l'école. Il croit toujours qu'il est en train de passer un examen. Ou, plus exactement, il est constamment en train de manoeuvrer pour faire passer des examens à d'autres -- et leur "prouver", bien entendu, qu'ils ont échoué à l'examen.

Qu'est-ce qui compte ? Que le ministre du Travail ait la clairvoyance nécessaire pour décider de libéraliser le code du travail, et le courage politique de faire le nécessaire ? Ou qu'il soit capable de gagner à un concours télévisé de questions idiotes ?

Est-ce que de Gaulle connaissait le pourcentage exact de l'électricité provenant du nucléaire ? Est-ce que Churchill connaissait le nombre exact des sous-marins britanniques ?

Si Bourdin avait eu la moindre connaissance de son sujet, la véritable intention d'informer les Français et le courage de poser des questions gênantes, il aurait demandé à Khomri, par exemple, si elle était prête à aligner le droit du travail réellement pratiqué par l'Etat sur celui qu'il impose au secteur privé.

Ou bien il lui aurait demandé si elle était prête à annoncer aux Français que s'ils voulaient réduire le chômage et augmenter le pouvoir d'achat, ils devaient consentir à être beaucoup moins protégés qu'aujourd'hui par le droit du travail.

Evidemment, la popularité de Bourdin aurait pu en prendre un petit coup dans les roustons s'il avait sorti une question pareille...

En l'occurrence, Myriam El Khomri a raison de dire que Bourdin s'en est pris à elle parce quelle est "femme, beur et jeune". Ce n'est pas tout à fait exact, mais c'est juste pour l'essentiel.

Bourdin a cru qu'il pouvait se la payer parce qu'elle est un bizuth de la politique. Elle n'a pas l'expérience et le culot nécessaires pour rentrer dans le lard à Bourdin et ses pareils, en répondant à côté, en faisant preuve de dix fois plus de mauvaise foi et d'agressivité que lui.

Elle répond bêtement, honnêtement à la question -- de façon juste, en plus -- avec un air timide et hésitant comme si elle était prise en faute.

Et comme ce salopard de Bourdin fait mine de ne pas avoir entendu et l'agresse derechef, elle perd ses moyens et oublie de traîner Bourdin dans la boue -- ce qui est la seule façon de traiter ce genre de chiens enragés.

Quand Bourdin a-t-il eu le courage d'agresser, de façon similaire, Laurent Fabius, par exemple, en lui demandant par exemple combien d'ambassades les Russes ont-ils à travers le monde ?

Ah ! mais voilà, Laurent Fabius, c'est une pointure, c'est un vieux de la vieille, c'est un chef de la mafia et non un petit porte-flingue débutant, et donc on va lui faire les courbettes qui vont bien.

Parce qu'on sait que si on s'avisait de lui poser une question vraiment gênante, il saurait se montrer méprisant et insultant à souhait, comme Mitterrand savait si bien le faire quand on lui posait une "mauvaise" question.

Et que certaines portes pourraient se fermer ultérieurement sur le nez de l'insolent, ce qui serait gênant en termes de carrière.

Ou alors, un bon petit contrôle fiscal...

Tandis qu'une Myriam El Khomri, qui vient de sortir de l'obscurité pour probablement y retourner, qui effectivement est une Arabe et de plus, pas spécialement jolie, mal habillée et mal coiffée... là, c'est open bar.

REPONSE de GG :
Il y a plein de bons sens dans ce commentaire.

Mais je maintiens que El Khonnerie est une incompétente. Pourquoi ? Parce qu'à ce niveau la compétence n'est pas que technique, la compétence consiste aussi à prendre conscience qu'aller s'asseoir devant un Bourdin nécessite un peu de préparation ou un peu de bouteille. Bourdin a piégé Mme Royal pendant la campagne présidentielle 2007 sur le nombre de sous-marins : cette histoire est archi-connue mais n'a pas pu fléchir l'orgueil de Mme El Khonnerie, qui a cru pouvoir s'en tirer sans préparation : c'est une faute. Et la faute n'incombe pas à Bourdin.

Ministre du Travail, à son âge, avec son profil et ses antécédents (très maigres), et cela depuis deux mois, sachant que le Travail est le point de crispation le plus épineux du moment... le bons sens et la compétence indiquaient de s'abstenir (à moins d'avoir une annonce chaude à révéler, ce qui n'était pas le cas).

Or, bon sens et compétence ne font pas partie du profil de Mme El Khonnerie, c'est visible. Et l'avenir va sans doute (hélas) le confirmer. Attendons de voir sa réforme...

Et je n'oublie pas l'absence de bons sens et de compétence de ceux qui l'ont nommée là, puis l'ont autorisée à se présenter devant Bourdin : MM Hollande et Valls.

Robert Marchenoir

C'est officiel : le Kremlin considère que Vladimir Poutine est un dieu, et que la France fait partie de la Russie.

Suite à la publication de deux dessins humoristiques par Charlie-Hebdo concernant l'explosion d'un avion de ligne russe au-dessus du Sinaï, Dimitri Peskov, le porte-parole de Poutine, déclare qu'il s'agit d'un "blasphème", et que "cette publication n'a absolument pas sa place dans notre système public, dans notre pays multiconfessionnel".

http://www.lefigaro.fr/international/2015/11/06/01003-20151106ARTFIG00149-crash-en-egypte-moscou-s-en-prend-a-charlie-hebdo.php

Ben, connard, en fait... on n'avait pas prévu de te demander ton avis.

Heureusement que l'attaché de presse du "meilleur chef d'Etat du monde" (selon le jugement éclairé de Philippe de Villiers) passe son temps à lire Charlie-Hebdo. C'est tout à fait rassurant en termes de gestion des priorités, concernant un Etat nucléaire qui est le plus étendu au monde, et qui passe son temps à se lancer dans des aventures militaristes et expansionnistes.

Beaucoup de Russes se sentent "insultés" par ces dessins, assure Peskov (l'homme qui se montre à son mariage avec une montre de 670 000 dollars, pendant qu'une partie significative de son peuple a du mal à se nourrir).

Décidément, la délicate sensibilité du viril Monsieur Poutine, ainsi que celle de son entourage, rappelle de plus en plus celle des islamistes dont il prétend nous protéger.

Je ne vois guère que cet autre groupe humain pour jouer à ce point les chochottes en se prétendant "insulté", à chaque fois qu'une obscure feuille de chou, quelque part dans le monde, imprime des choses pas tout à fait aimables pour ses membres.

On se perd d'ailleurs en conjectures, sur la "confession" dont ils serait question, quand Dimitri Peskov prend soin de présenter la Russie comme un pays "multiconfessionnel"... Le catholicisme romain, peut-être ?... A moins que ce ne soit celle du monsieur en bleu sur la photo, grand pote de Poutine...

http://gdb.rferl.org/AB3B25DC-AD8E-48B4-81ED-4EDC344C1E14_mw800.jpg

Et moi qui croyais que la Russie était la phare mondial de la chrétienté... le flambeau auquel l'Europe chrétienne devait se rallier afin de faire triompher la Croix sur le mahométisme... On m'aurait donc enduit avec de l'erreur ?

shimrod

voici un joli détournement :

https://www.youtube.com/watch?v=4NW109zr2uc

Homo-Orcus

Sympa cette nouvelle jurisprudence
Je suis chef d'entreprise et je renouvelle pour la troisième fois un CDD
Le juge : Vous n'aviez pas le droit...
Ah bon désolé, je ne savais pas, je ne peux pas tout savoir, je ne recommencerai pas, au revoir monsieur le juge.

Pourquoi c'est con ce que je viens d’écrire ?

Dithyrambe

"toute la confiance du Premier ministre et du gouvernement pour mener à bien les grandes réformes qu'elle est en train d'engager et de présenter"
Réformes en se basant sur quoi? Elle vient d'arriver et ne connait rien! Si peu de temps et déjà des réformes fondamentales? Que faisaient ses prédécesseurs?.
A votre avis...

Dithyrambe

<>
Non LE Nain, elle ne parlait pas de fonctionnaire, et encore moins de politique.

JMarcB

Je dirais même "Gourde, bourde, Bourdin,...gourdin!" comme le coup derrière la tête qu'elle vient de prendre grâce à cette magistrale prestation. Au ministère du travail, le vocabulaire de base à connaitre devrait être CDI, CDD, CV. Sur le sien, nul doute que son passage à RMC-BFM TV, restera marqué à l'encre indélébile.
En aparté, lu un commentaire d'un internaute sur le Figaro que j'ai trouvé fort amusant :"Hollande assure sa traversée du désert en s'entourant de gourdes"

Dominique

Gourde, boude, Boourdin, gourdin ...

Francois047

Bientôt, comme notre grand ami monsieur Erdogan en a donné l'exemple, un escadron de chars autour des locaux de BFM et fermeture autoritaire de l'antenne de ce média anti démocratique...

clv

"Franchement, je crois que tout le bruit médiatique fait autour de cette affaire incrimine avant tout a) les journalistes français, b) les Français eux-mêmes. Et certainement pas Myriam El Khomri."
L'auteur de cette affirmation bave dans tous les sens sur ton écritoire, Gérard ("G" ne veut pas dire Gérard, au fait ? Gros quelque chose, alors ?). Pour soutenir la métisse arrivée au ministère du Travail (qui ne sait pas ce que c'est que le travail ni le code du travail) du gouvernement de l'immigré espagnol qui n'a jamais travaillé, il faut vraiment être déficient mental. Le Robert, je le crois habitant d'un centre-ville, bien câlmé, au chaud, bien nippé, de la gauche bourgeoise, ancien enseignant, sans enfant, étranger aux réalités auxquelles doivent s'affronter les besogneux qui sont nés sans héritage.
Marchenoir, marche à l'ombre !

Robert Marchenoir

Bah oui, clv, puisque Myriam El Khomri est "métisse", il convient de l'insulter.

Et de m'insulter par la même occasion, en m'inventant je ne sais quel profil "bourgeois", "sans enfant" et "déficient mental", ce qui, du coup, donne envie de porter la bourgeoisie au pinacle, de chier sur les "prolétaires" et d'appeler à l'avortement post-natal de la progéniture des racistes, des malpolis et des sectaires dans votre genre.

Je ne sais pas bien où vous avez vu que je soutiens Myriam El Khomri ou le gouvernement actuel.

Mais évidemment, pour des abrutis qui ne savent que gueuler avec le troupeau (qu'il soit de gauche ou de droite), la vérité n'a aucune importance. Ce qui compte, c'est de chier sur ceux du camp d'en face quoi qu'il arrive, et de soutenir ceux de son camp même lorsqu'ils se comportent comme des cochons.

C'est grâce à des gens comme vous que les régimes totalitaires arrivent au pouvoir.

Les braves gens qui n'aiment pas qu'on suive une autre route qu'eux.

Robert Marchenoir

Cher Gégé,

Myriam El Khomri a certainement été nommée à son poste en partie en raison de ses origines, et il se peut très bien qu'elle soit incompétente (bien qu'il soit un peu tôt pour le dire).

Mais ce qui est absolument stupéfiant dans cette affaire, c'est que tout le monde (hommes politiques, journalistes, population) commente en faisant totalement abstraction de la vérité.

Pire : en disant l'exact opposé de la vérité.

La vérité est que Myriam El Khomri a répondu correctement, du premier coup, à la question agressive, de mauvaise foi et mal intentionnée de Jean-Jacques Bourdin.

C'est seulement dans un deuxième temps que, déstabilisée par les manières vicieuses de son interrogateur, elle a perdu les pédales, raconté n'importe quoi, puis prétendu faussement qu'elle ignorait la réponse.

Il suffit d'écouter la vidéo en tête de ce billet pour s'en convaincre. C'est comme la lettre volée d'Edgar Poe : elle était au milieu de la pièce, sous les yeux de tous, mais personne ne la voyait !

Je transcris les douze premières secondes de l'échange, sachant que Bourdin et El Khomri parlent souvent en même temps :

El Khomri : -- Pour moi, il y a pas de baisse de CDI, et c'est le contrat qui est usé [?]. Et, d'ailleurs...

Bourdin : -- Bon, le CDD... le CDD, il change pas ? D'ailleurs, c'est combien, le CDD ?

-- Au niveau européen... au niveau...

-- C'est... on... on peut le renouveler combien de fois, le CDD ?

-- [D'un air timide, comme une petite fille prise en faute] Trois fois ?

-- [Sur un ton de flic qui fait mine d'être scandalisé] Combien ?!?

-- Jusqu'à... trois ans ?

Il y a deux conclusions à tirer de cet échange :

1. Contrairement à ce que dit tout le monde, y compris Myriam El Khomri elle-même, la ministre connaissait la bonne réponse, et l'a immédiatement donnée (voir plus haut mes explications sur le fait qu'il s'agit de la bonne réponse).

2. Non seulement Bourdin ne cherche pas la vérité et ne cherche qu'à piéger son invité (il est d'ailleurs coutumier du fait : l'interro surprise des politiciens est l'un de ses trucs favoris), mais ses questions sont d'une effroyable confusion. Elles dénotent une très mauvaise connaissance du sujet, et une rigueur intellectuelle plus qu'évanescente.

Comment voulez-vous que qui que ce soit réponde correctement à une question aussi claire et aussi précise que : "Le CDD, il change pas ? D'ailleurs, c'est combien, le CDD ?"

"C'est combien, le CDD ?", ça a à peu près autant de sens, comme question, que "C'est combien, le Bourdin ?"

Et pourtant, le ministre a répondu correctement à la question que Bourdin avait en tête. Ce n'est que lorsque ce dernier l'a intimidée en laissant entendre qu'elle se trompait, que Myriam El Khomri a fourni ce que Bourdin attendait d'elle, c'est à dire une réponse fausse.

Autrement dit, Bourdin prétend révéler l'incompétence des hommes politiques, mais c'est lui qui est, à la fois, malhonnête et ignorant de ce qu'il devrait connaître.

Et malpoli, mais l'exigence de politesse ayant totalement disparu de nos jours, je sens bien que j'en demande un peu trop.

Le coup de vice du "Comment ?" de Bourdin est vraiment digne d'un interrogateur du KGB. C'est de ce niveau de perversité.

Visiblement, la perversité se porte bien, puisque la médiacratie, émoustillée par la mésaventure de la ministre, vient de s'infliger la punition à elle-même.

Benjamin Castaldi, interrogé à la télé sur le montant du SMIC, a répondu : 1 800 euros nets... ce qui laisse rêveur.

http://tvmag.lefigaro.fr/le-scan-tele/actu-tele/2015/11/08/28001-20151108ARTFIG00088-benjamin-castaldi-croit-que-le-smic-s-eleve-a-1800-euros.php

Bon, lui, c'est un clown professionnel, mais le pire, c'est Léa Salamé qui prétend le corriger en lui disant : 1 500 euros nets !

Léa Salamé, c'est quand même la journaliste vedette qui monte, censé être sérieuse, habituée à interroger des gens sérieux sur des sujets sérieux...

Et celui qui a donné la bonne réponse, ce fut un ministre. Dont ce n'était pas le rayon, d'ailleurs : Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.

La leçon de cette affaire, c'est que pourvu qu'un représentant d'une corporation par ailleurs haïe (les journalistes) humilie un représentant d'une autre corporation haïe (les politiciens), indépendamment de tout rapport avec la vérité et même en complète contradiction avec elle, la population applaudit, unanime.

Cela me laisse profondément pessimiste sur la suite des événements. Un peuple qui réagit ainsi est un peuple qui aime qu'on lui mente et qu'on le méprise. C'est un peuple qui ne peut pas se passer d'être gouverné par des salopards, de crainte de ne plus avoir de salopards sur qui se défausser.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

CAPTURES