Entrez votre adresse Email :
Preview | Powered by FeedBlitz
Ma Photo

Profil TypePad

Être informé de mon activité. Suivez-moi sur mon profil.
Blog powered by Typepad
Membre depuis 05/2005

Blogs recommandés

  • A toi l'honneur !
    Vie politique en Socialie, coups de gueule, clins d’œil, satisfecit, politique...
  • Association pour la sauvegarde et l’expansion de la langue française (Asselaf)
    Son but : améliorer l’enseignement de la langue française, assurer son expansion et son rayonnement
  • Bescherelle ta mère
    Bescherelle ta mère - On t'apprend à parler français, putain !
  • Bout de fil
    Cette blogueuse s'annonce "passionnée de broderie", mais elle brode plutôt sur l'actualité, et bien.
  • Ceux qui aiment Eric Zemmour
    Eric Zemmour, polémiste courageux. Deux semaines après l'arrivée de Hollande à la présidence est annoncée la suppression de sa rubrique matinale sur RTL. Le grand et peu glorieux nettoyage de printemps socialiste remet en place la pensée correcte à coups de balai.
  • Chroniques désabusées
    Je me trouve fort bien de l'absence des gens que je n'aime pas.
  • Dire, ne pas dire
    Conseils de l'Académie française
  • Foire Aux Questions (FAQ) sur l'islam
    "Beaucoup de chrétiens et de musulmans tordent le sens des écritures dont ils se réclament. Ce site a pour but d'aider tous ceux qui cherchent Dieu dans les textes révélés."
  • Fromage Plus, le moisiblog
    Critiques réactionnaires du XXIe siècle. "Dura Moisiblog, sed Moisiblog"
  • Hashtable
    "Petites chroniques désabusées d'un pays en lente décomposition" : l'un des blogs politiques anti-socialistes parmi les plus fréquentés et les plus influents, mérite notre soutien.
  • Hérodote
    La référence des passionnés d'Histoire
  • A droite, fièrement !
    Par l'auteur du blog désormais caduc "Je suis stupide, j'ai voté Hollande", ce nouveau blog, en juin 2017, est voué à la défense des valeurs de droite
  • Justice au singulier
    Le blog de Philippe Bilger, jusqu'à 2011 avocat général à la cour d'assises de Paris. Bilger souffre d'antisarkozysme primaire et il est un admirateur inconditionnel de Marie-Ségolène Royal... vous voyez le genre de bonhomme !
  • L'observatoire de l'islamisation
  • L'observatoire de la christianophobie
    Le site francophone de référence sur l'ensemble des actes de persécution anti-chrétienne, en France et dans le monde.
  • La gauche m'a tuer
    "1er média d'opinion de droite"
  • La plume à gratter
    "Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux." La Boétie
  • La voie de l'épée
    Blog de Michel Goya, rédacteur de la revue Guerre & Histoire - Stratégies militaires
  • Langue sauce piquante
    Le blog des correcteurs du journal Le Monde. Enfin un blog garanti sans fautes, qui nous explique notre langue, ses origines, ses originalités, sa ponctuation, sa conjugaison, son subjonctif. Tout ce qu'on aime.
  • Le blog de Didier Goux
    Traité d'homme de droite par toutes sortes d'imbéciles
  • Le film du jour
    Fiches, critiques, commentaires sur les films aux titres étranges, rigolos, abscons, débiles... les nanars, les pépées, ciné-glouglou, les énigmes, les bogoss, les claps de fin...
  • Le Lensois normand
    Tout sur Lens... et autres choses. Une "mine" d'informations sur ma bonne ville de Lens.
  • Le plouc émissaire
    Moments d'humeur en pataugeant au bac à sable des morts-vivants... "Avant de consulter ce blog ou ses liens, nous vous conseillons de vérifier que vous êtes à jour de vos rappels de vaccins."
  • Lenonce
    Tout ce qui nous énerve, tous ceux qui nous énervent, c' est ici et nulle part ailleurs, blog tenu à deux mains par Géronte et Lenonce (les beaux de Provence)
  • Liberté d'expression, le blog d'Ivan Rioufol
    Ce blog veut être celui de la liberté de la parole et de la confrontation des idées (Ivan Rioufol, éditorialiste au Figaro)
  • Matière de France
    Le blog de Rémi Usseil, consacré aux chansons de geste
  • Maxime Tandonnet
    Ancien conseiller de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur et à l’Élysée, il a écrit plusieurs ouvrages historiques et d'actualité. Il fut accusé d'avoir co-rédigé le discours de Grenoble de Sarkozy (30.07.2010).
  • Méchant réac !
    Blog pour les conservateurs qui aiment le progrès
  • Shimrod
    "Quand je n'ai rien à dire, je veux que tout le monde le sache"
  • Site officiel de la commune de Voizon
    FICTION DELIRANTE -- "Couchée entre la Dreune et la Viaine, toutes deux confluents de l’Auron, érigée à moins de 80 km de Décize, Voizon, technopole médiévale tournée vers le futur, a su faire rimer gastéropode (son emblème) avec iPod (pour une certaine idée de la modernité). Je vous préviens, c'est du pur délire." Hélas c'est du passé, puisque ce site jadis riche, dense et replet s'est ratatiné soudain en octobre 2007 en blog étriqué où l'on peut cependant encore déguster quelques reliefs du festin pour amateurs barjots qu'il fut. J'ai fait virtuellement retraite une semaine à Voizon en mai 2007 afin d'habiter ma fonction d'électeur sarkozyste décomplexé.

« La vie de couple chez les retraités | Accueil | Fashion week à Paris »

Commentaires

Homo Orcus

un petit blanc, ça existe aussi !

porcoleader

Bof, ce titre est tout à fait correct, ainsi que "La NSA ouverte sur le fax de Don Diego" ou "La CIA perdue dans l'affaire Tournesol", quel est le problème ?

REPONSE de GG :
L'interrogation vient des trois mots juxtaposés "LE FBI SECRET...", qui en français courant signifient que le FBI est secret, comme un coffre, un mot de passe, un escalier dérobé... De fait, c'est le propre de tous les services de renseignement intérieur de garder une grosse dose de secrets. Ne parle-t-on pas des "services secrets" ?

Le sens voulu était que le FBI reste muet, ne révèle rien, et le journaliste se trompe et trompe son lecteur en adoptant la forme "LE FBI SECRET...". Pour faire plus clair et en même temps plus court (ce qui est toujours appréciable pour un titre) il fallait écrire : "FBI : SECRET..."
Ou "LE FBI MUET..." ou "LE FBI NE REVELE RIEN..."
Quand quelqu'un refuse de te révéler quelque chose, as-tu l'idée de dire qu'il est "secret" ? Non, sans doute.

Voici la définition de l'adjectif "secret" par Larousse :

Qui n'est connu que d'un très petit nombre de personnes et ne doit pas être divulgué aux autres : Dossier secret.
Qui est fait, mené sans que personne d'autre ne le sache : Un rendez-vous secret.
Qui est le fait d'un petit nombre et qui est impénétrable à cause du mystère dont on l'entoure : Code secret.
Qui est soigneusement dissimulé aux regards : Un escalier secret.
Qui demeure intime, qu'on ne découvre pas facilement : Conserver le secret espoir d'une réussite.
Qui est caché au plus profond de quelque chose, de quelqu'un : Le sens secret de la vie.
Littéraire. Qui n'est pas porté aux confidences, qui dissimule ses actions : C'est un homme secret.


amike

Comment tu traduis "confidential" en français... Euh, secret ? Merci !
Alors: Le FBI secret sur ..."

Robert Marchenoir

"Le FBI secret", c'est la même chose que "Rama Yade lucide de pénétrer sur un terrain où on tire à balles réelles".

C'est le symptôme d'une maladie de plus en plus répandue, qui entraîne à perdre complètement les pédales : ceux qui en sont frappés deviennent incapables de maîtriser la langue française, ils disent littéralement n'importe quoi, ils mettent un mot à la place d'un autre en se disant que ça ira bien comme ça, et que si les gens ne comprennent pas, eh bien c'est tant pis pour eux.

Je vois d'innombrables exemples de cette épidémie, et cela depuis fort longtemps.

Le pire, c'est que cette maladie va jusqu'à frapper des professionnels de l'écriture et de la langue française, c'est à dire des journalistes. C'est dire l'état de ceux qui ne sont pas des professionnels de la chose, et qui donc ont moins l'occasion d'étaler leur ignorance en public.

Pour s'imaginer en droit d'accoler "secret" à "FBI", alors que l'adjectif secret s'applique à la chose que l'on garde secrète et non à la personne qui garde ce secret (sauf dans le cas de l'exception signalée par le Larousse de "l'homme secret", mais c'est alors une notation psychologique et individuelle et non le propre d'une institution qui décide de ne pas révéler une information ; et d'ailleurs l'homme secret ne garde pas des secrets, il s'abstient justement de révéler des choses personnelles mais banales), il faut ne jamais avoir lu un livre de sa vie.

Et en tous cas pas dans son enfance, au moment où l'on apprend sa propre langue.

La dégradation intellectuelle et scolaire est générale en Occident, mais je n'ai jamais vu de fautes aussi odieuses dans des textes en anglais, qu'ils soient en ligne ou imprimés, qu'ils soient le fait de professionnels de l'écriture ou d'anonymes de base.

Il y a un je-m'en-foutisme spécifique aux Français, un côté "Ben oui, j'écris c'que j'veux et j't'emmerde, chuis un rebelle, moi, t'as un problème ? L'orthographe, c'est bon pour les bourgeois, la forme ce n'est pas important, ce qui compte c'est que je m'essprime", etc.

Les autres peuples peuvent aussi s'enfoncer dans l'ignorance, mais au moins ils conservent un reste de honte à cet égard.

Robert Marchenoir

Au passage, ce genre de fautes terrifiantes montre toute la bêtise et la malhonnêteté des millions de gens (et de professeurs) qui ont dit depuis des décennies : bah, l'orthographe, c'est pas important, c'est juste de la forme, ce qui compte, c'est le fond.

Ces fautes prouvent que lorsqu'on lâche sur l'orthographe, on lâche sur tout le reste, car justement, la forme, c'est le fond.

Cela s'appelle même une langue. Une langue, ce n'est rien d'autre qu'une forme qui exprime un fond.

Et donc évidemment, il y a quarante ans, on a dit aux enfants qu'ils avaient le droit de faire des fautes d'orthographe "pourvu que le fond soit juste", et maintenant cela fait longtemps que l'on a pulvérisé la barrière de l'orthographe : c'est le fond même qui est atteint, c'est le sens des mots.

Aujourd'hui, vous allez très certainement avoir des palanquées de gens pour vous dire : bah, kess'ta à faire chier, secret ça veut dire qu'on garde des secrets, donc FBI secret.

Ce sont les mêmes (ou leurs enfants) qui vous disaient hier : bah, on s'en fout que le verbe soit au pluriel ou non, l'essentiel c'est qu'on comprenne.

Le problème, c'est qu'on comprend de moins en moins.

Et ce sont les mêmes (ou leurs parents) qui vous diront demain : le FBI lampe à huile, passke lampe à huile c'est quand on garde des secrets.

Et d'ailleurs, ça a déjà commencé.

La civilisation, c'est long et compliqué à bâtir. Pour la détruire, c'est beaucoup plus facile, mais ça prend du temps aussi, du coup on ne s'en rend pas compte.

Et puis ce sont vos petit-enfants qui en souffriront, donc, hein... riennafout'.

Bernard

"des professionnels de l'écriture et de la langue française, c'est à dire des journalistes."

est-ce un oxymore ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

CAPTURES