Entrez votre adresse Email :
Preview | Powered by FeedBlitz
Ma Photo

Profil TypePad

Être informé de mon activité. Suivez-moi sur mon profil.
Blog powered by Typepad
Membre depuis 05/2005

Blogs recommandés

  • A toi l'honneur !
    Vie politique en Socialie, coups de gueule, clins d’œil, satisfecit, politique...
  • Association pour la sauvegarde et l’expansion de la langue française (Asselaf)
    Son but : améliorer l’enseignement de la langue française, assurer son expansion et son rayonnement
  • Bescherelle ta mère
    Bescherelle ta mère - On t'apprend à parler français, putain !
  • Bout de fil
    Cette blogueuse s'annonce "passionnée de broderie", mais elle brode plutôt sur l'actualité, et bien.
  • Ceux qui aiment Eric Zemmour
    Eric Zemmour, polémiste courageux. Deux semaines après l'arrivée de Hollande à la présidence est annoncée la suppression de sa rubrique matinale sur RTL. Le grand et peu glorieux nettoyage de printemps socialiste remet en place la pensée correcte à coups de balai.
  • Chroniques désabusées
    Je me trouve fort bien de l'absence des gens que je n'aime pas.
  • Dire, ne pas dire
    Conseils de l'Académie française
  • Foire Aux Questions (FAQ) sur l'islam
    "Beaucoup de chrétiens et de musulmans tordent le sens des écritures dont ils se réclament. Ce site a pour but d'aider tous ceux qui cherchent Dieu dans les textes révélés."
  • Fromage Plus, le moisiblog
    Critiques réactionnaires du XXIe siècle. "Dura Moisiblog, sed Moisiblog"
  • Hashtable
    "Petites chroniques désabusées d'un pays en lente décomposition" : l'un des blogs politiques anti-socialistes parmi les plus fréquentés et les plus influents, mérite notre soutien.
  • Hérodote
    La référence des passionnés d'Histoire
  • A droite, fièrement !
    Par l'auteur du blog désormais caduc "Je suis stupide, j'ai voté Hollande", ce nouveau blog, en juin 2017, est voué à la défense des valeurs de droite
  • Justice au singulier
    Le blog de Philippe Bilger, jusqu'à 2011 avocat général à la cour d'assises de Paris. Bilger souffre d'antisarkozysme primaire et il est un admirateur inconditionnel de Marie-Ségolène Royal... vous voyez le genre de bonhomme !
  • L'observatoire de l'islamisation
  • L'observatoire de la christianophobie
    Le site francophone de référence sur l'ensemble des actes de persécution anti-chrétienne, en France et dans le monde.
  • La gauche m'a tuer
    "1er média d'opinion de droite"
  • La plume à gratter
    "Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux." La Boétie
  • La voie de l'épée
    Blog de Michel Goya, rédacteur de la revue Guerre & Histoire - Stratégies militaires
  • Langue sauce piquante
    Le blog des correcteurs du journal Le Monde. Enfin un blog garanti sans fautes, qui nous explique notre langue, ses origines, ses originalités, sa ponctuation, sa conjugaison, son subjonctif. Tout ce qu'on aime.
  • Le blog de Didier Goux
    Traité d'homme de droite par toutes sortes d'imbéciles
  • Le film du jour
    Fiches, critiques, commentaires sur les films aux titres étranges, rigolos, abscons, débiles... les nanars, les pépées, ciné-glouglou, les énigmes, les bogoss, les claps de fin...
  • Le Lensois normand
    Tout sur Lens... et autres choses. Une "mine" d'informations sur ma bonne ville de Lens.
  • Le plouc émissaire
    Moments d'humeur en pataugeant au bac à sable des morts-vivants... "Avant de consulter ce blog ou ses liens, nous vous conseillons de vérifier que vous êtes à jour de vos rappels de vaccins."
  • Lenonce
    Tout ce qui nous énerve, tous ceux qui nous énervent, c' est ici et nulle part ailleurs, blog tenu à deux mains par Géronte et Lenonce (les beaux de Provence)
  • Liberté d'expression, le blog d'Ivan Rioufol
    Ce blog veut être celui de la liberté de la parole et de la confrontation des idées (Ivan Rioufol, éditorialiste au Figaro)
  • Matière de France
    Le blog de Rémi Usseil, consacré aux chansons de geste
  • Maxime Tandonnet
    Ancien conseiller de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur et à l’Élysée, il a écrit plusieurs ouvrages historiques et d'actualité. Il fut accusé d'avoir co-rédigé le discours de Grenoble de Sarkozy (30.07.2010).
  • Méchant réac !
    Blog pour les conservateurs qui aiment le progrès
  • Shimrod
    "Quand je n'ai rien à dire, je veux que tout le monde le sache"
  • Site officiel de la commune de Voizon
    FICTION DELIRANTE -- "Couchée entre la Dreune et la Viaine, toutes deux confluents de l’Auron, érigée à moins de 80 km de Décize, Voizon, technopole médiévale tournée vers le futur, a su faire rimer gastéropode (son emblème) avec iPod (pour une certaine idée de la modernité). Je vous préviens, c'est du pur délire." Hélas c'est du passé, puisque ce site jadis riche, dense et replet s'est ratatiné soudain en octobre 2007 en blog étriqué où l'on peut cependant encore déguster quelques reliefs du festin pour amateurs barjots qu'il fut. J'ai fait virtuellement retraite une semaine à Voizon en mai 2007 afin d'habiter ma fonction d'électeur sarkozyste décomplexé.

« Des nouvelles ? Cette semaine : Alain Barrière (bulletin 2017-03) | Accueil | Mais, bien entendu, Donald Trump est dingue, épouvantable, anxiogène ! »

Commentaires

Michel Bernard

Notons que dans dans charabia il y a charia.. d'ici à faire une relation....avec le serpent vaut rien bécassine..

Robert Marchenoir

Il devient donc tout à fait explicite, ici, qu'il s'agit d'une tendance amorcée depuis plusieurs décennies : transposer à l'école secondaire, et même primaire, des notions qui devraient être réservées à l'université.

C'est l'effet de la cuistrerie infinie d'une caste de pédagogues dégénérés, et cela a pour conséquences :

- De dénaturer les notions correspondantes, qui ne peuvent évidemment survivre intactes au milieu d'enfants incapables de les comprendre, et de professeurs incapables de les enseigner ;

- De désorienter les élèves, qui sont sommés d'apprendre des notions devenues absurdes dès lors qu'elles sont extraites de leur contexte universitaire, et enseignées à des enfants dix ou douze ans trop jeunes pour les comprendre ;

- De les empêcher d'apprendre les notions simples, pertinentes et fondamentales que l'école est censée leur apprendre à la place, et dont ils auront besoin plus tard en tout état de cause.

En revanche, cela permet à toute une caste de fonctionnaires prétentieux de frimer à bon compte, parce que donner du "prédicat" à des petits enfants, ça a une autre gueule que de leur parler du "sujet".

Et bien sûr, ça permet à une tripotée d'universitaires parfaitement superflus de se sentir importants, d'avoir l'impression de "faire quelque chose", de "faire bouger les lignes" et mon cul sur la commode.

Le plus effrayant, dans l'histoire, est l'abîme entre les ravages durables et définitifs qu'une telle politique provoquera chez des générations d'enfants à venir, et la futilité des satisfactions que cela procure à ses promoteurs.

Cela confirme, d'ailleurs, qu'il est urgent de casser l'enseignement supérieur, comme il est urgent de casser le service public. Il y a beaucoup trop d'étudiants dans les universités qui n'ont rien à y faire. Il y a, dans le monde occidental, une bulle universitaire comme il y a une bulle immobilière.

Entre les "études de genre", les maîtrises en arts du clown et les tripotées de sociologueuh de gaucheuh (y en a-t-il d'autres ?), il est clair que pas mal de gens seraient mieux en train de casser des cailloux, de traire les vaches dans les fermes de mille vaches ou même de peigner la girafe du Jardin des Plantes en échange d'un revenu universel.

Après tout, s'ils ne font que décoiffer la girafe, les dégâts ne peuvent être bien grands.

TAKUAN

Au secours !!!
Pour comprendre j'ai demandé en ligne la définition du "prédicat". Voilà ce que le Larousse nous en dit :
1)Élément central de la phrase, autour duquel s'organise la fonction des autres éléments de l'énoncé. (Dans la phrase de base, c'est le syntagme verbal par rapport au syntagme nominal sujet : Le chien aboie.)
2)Nom parfois donné, en grammaire traditionnelle, à l'adjectif attribut dans une phrase comportant la copule être.
3)Ce qui est affirmé d'un sujet ou est dit lui appartenir. (Sagesse/sage est prédicat dans La sagesse appartient à Socrate ou dans Socrate est sage.)
Et avec cela je suis sensé comprendre l'architecture d'une phrase !!!
Si j'ai bien compris, avant une phrase était définie par un sujet, un verbe et un complément, maintenant il s'agit d'une affirmation avec un prédicat qui est tantôt sujet (nominal/sagesse) et tantôt complément (verbal/sage).....mais je suis pas certain....
Et vous ???

Jacques

Il y a longtemps...quand j'effectuais mon service militaire, certains disaient "fais semblant de ne savoir ni lire, ni écrire, tes supérieurs seront heureux de trouver quelqu'un de leur niveau"!
Maintenant on pourra l'appliquer à certains ministres...
JDx

Caribou 95

Un gouvernement socialaud se réclamant de la parité : 50% d'hommes et 50% de femmes soit 100% d'incompétents, dont naja ballot bécassine sur la première marche du podium de la connerie.

Et au final des enfants illétrés à 95% qui auront leur bac.

C'est-y pas beau le nivellement par le bas "à la staline" ?

Michel Bernard

Une petite grognerie :)

@ Jacques
En tant qu'ancien militaire je m'inscris en faux, puisqu'au moins l'armée faisait une "sélection--quelle horreur--" aussi bien physique que psychologique, du moins pour ses cadres au niveau sous-officiers, ce qui fait que statistiquement, les "militaires" étaient "moins cons en moyenne" que la normale.

Pour les politiques, la sélection, ce sont les urnes, le népotisme, le piston, le communautarisme.. ok on peut aussi considérer que ce sont des qualités, pourquoi pas.

Ainsi, pour exemple, Fesses Sales du Cul ne s'est donné que la peine d'hériter après la mort de son parlementaire en titre et a continué la politique. Jusqu'à maintenant prétendre être PD de la raie pourrie. Encore un littéraire de merde qui n'a vécu que grâce aux ors de la raie pourrie qui pue, comme la sienne.


@Caribou
Contrairement à la doctrine affichée de l'égalitarisme, sous Staline, les élites étaient bien repérées et de manière très efficace, pour preuve, les Russes étaient parmi les meilleurs en mathématiques et en physique et ils ont quand même mis Gagarine en orbite les premiers..

Leurs éditions littéraires en matière scientifique, tenaient le haut du pavé, et surtout compte tenu de leurs faibles moyens au niveau laboratoires de physique (voir les éditions Mir de l'époque)

Robert Marchenoir

TAKUAN | 20 janvier 2017 à 18:50

Totalement imbitable. Heureusement que les dictionnaires sont faits pour expliquer des trucs, parce qu'on aurait pu s'y tromper.

"La copule être". La quoi ? Gros cochon...

Cet article du Larousse est parfaitement clair : nous sommes victimes d'un groupe de terroristes du langage qui s'emploient à remplacer ce qui se conçoit clairement, et s'énonce aisément, par un charabia incompréhensible qui ne veut rien dire.

Après quoi, ces messieurs, ayant foutu un bordel noir, se proposent comme volontaires pour nous "expliquer".

C'est l'éternelle arnaque du socialisme : je sème la subversion, j'installe mes théories à la con, je torpille ce qui, avant moi, marchait parfaitement, puis j'offre mes services pour réparer les méfaits du capitalisme, de l'ultra-libéralisme et de mon cul sur la commode.

Ca marche aussi avec les musulmans, remarquez : j'importe en France mes moeurs arriérées, mes comportements socialement nocifs, mon idéologie mortifère et déresponsabilisante, je crée un champ de ruines autour de moi, et puis je chouine que la méchante France raciste et capitaliste m'empêche de devenir directeur du marketing de l'Oréal et de m'acheter un appartement dans le 16e arrondissement de Paris. Tout en entraînant tout le monde vers le bas avec moi.

Robert Marchenoir

On notera le raffinement dans la perversité dont fait preuve cet article du Larousse.

Pour expliquer un mot que personne ne comprend (prédicat), on "l'explique" avec un autre mot que personne ne comprend (syntagme).

Pour expliquer un concept imbitable, on explique d'abord que ça veut dire un truc, puis que ça veut dire le contraire.

Pour expliquer une définition, on donne un exemple qui ne correspond pas à la définition : le verbe aboyer serait l'élément central de la phrase "Le chien aboie". Bah non, gros con. Dans la phrase "Le chien aboie", "aboie" n'est pas plus central que "le chien".

En revanche, prétendre que le chien n'est pas central, c'est faire preuve d'une cynophobie insupportable qui me rappelle les heures les plus sombres de notre histoire.

Adèlaïde

@Caribou

Je vous cite : "C'est-y pas beau le nivellement par le bas "à la Staline"....

Personnellement, j'ai toujours été une inconditionnelle de la langue française, mais pour le coup, et au vu de ces moult définitions toutes aussi nébuleuses les unes que les autres... c'est moi qui en perd mes bas...

Adèlaïde

Scusi : "c'est moi qui en perdS mes bas"... Vous voyez, j'en suis déjà toute tourneboulée....

TAKUAN

Oui, en effet Robert MARCHENOIR a raison...
Cette définition illustre magistralement la perversité de nos "élites"....et le mode de fonctionnement instauré, installé, entretenu pour permettre à cette mauvaise engeance de perpétuer sans coup férir leur base besogne et se maintenir sur le haut du pavé pour nous gruger ....
Coiffez donc un élève d'un bonnet d'ANE et placez le devant un miroir, vous y trouverez un ressortissant digne de l'ENA, c'est vous dire....
Oui il est grand temps de virer toute cette technocratie (à coup de ce que vous voudrez) ...mais dehors, du balai...et respirons enfin librement....

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

CAPTURES